Vase rituel jue

Numéro d’inventaire : 72.1.2 (achat)
Date de création : Période des Zhou occidentaux (1066-770 av. J.-C.)
Lieu de création : Chine
Matière et technique : Bronze moulé
Dimensions (H x L) : 22,5 x 18 cm

A partir des Shang (1650-1066), l’industrie du bronze entre au service du pouvoir et du rituel et, jusqu’à la fin des Han, les tombes s’enrichissent de vases, de pièces de harnais et de char, d’armes, d’instruments de musique, de miroirs, d’agrafes… Chaque vase rituel possède une forme bien déterminée adaptée à sa fonction : présenter, cuire ou contenir des aliments, de l’alcool ou de l’eau. Ils sont réunis en ensemble et sous les Shang leur nombre, leur variété et leur décor dépendent du rang du défunt. A cette époque, les vases à alcool dominent et parmi ceux-ci le jue est un vase à boire dont la forme est nouvelle. Il offre un bel équilibre entre le bec verseur et la queue avec une panse ovoïde qui repose sur trois solides pieds de section triangulaire lui conférant une vigoureuse élégance. Ici, l’anse est décorée d’une tête de bovidé et sa panse porte des motifs en spirale (leiwen) avec deux petits yeux de part et d’autre de l’anse, évocation du taotie, animal imaginaire fréquent sur les bronzes de cette période.

(d’après Violette Fris-Larrouy, Les collections du musée Georges-Labit, 1997)

[Cliché Jacques Vieussens]