Siva et Parvati sur le taureau Nandi

Numéro d’inventaire : 73.1.5 (Achat)
Date de création : XIIe siècle
Lieu de création : Inde du Nord
Matière et technique : Grès rose sculpté
Dimensions (H x L) : 78 x 54 cm

La représentation du couple Siva et Parvati sur le taureau blanc Nandi est très répandue dans le nord de l’Inde. Contre les montant de cette stèle, dont la partie supérieure est détruite, se trouvent les habituelles représentations des animaux qui symbolisent l’universalité de Siva. Devant le couple divin, en bas et de gauche à droite, figurent : Karttikeva, second fils du couple, ssis à califourchon sur le paon qui est sa monture : une figure masculine dansante ; Ganeça, le dieu replet à tête d’éléphant, le fils aîné.

De part et d’autre de cet ensemble centrale prennent place deux gardiens de l’espace : à gauche Indra (est) tenant le foudre (vajra) et le lotus rose (padma). A droite, Yama (sud) tenant le sceptre (ici avec une tête grotesque) et un fruit (?).

Ce haut-relief est d’une grande qualité esthétique : composition savante, douce plénitude des formes, élégance des attitudes et délicatesse des gestes qui expriment la sensualité du couple divin enlacé.

Cette pièce est caractéristique du style médiéval du nord de l’Inde faisant suite à l’art de Khajurâho.

(d’après Jeanne Guillevic, Le musée Georges-Labit, arts d’Asie, tome I, [s.d.])

[Cliché Jacques Vieussens]