Mingqi : danseuse

Numéro d’inventaire : 92.3.1 (don Besaucèle)
Date de création : Période Tang (618 – 907), VIIe siècle
Lieu de création : Chine
Matière et technique : Terre cuite moulée, glaçurée, trace d’engobe

Ce mingqi représente une danseuse debout vêtue d’une robe droite à manches étroites couvrant les mains. Le visage et le corps sont recouverts d’un engobe blanc et de glaçure verdâtre manquant à certains endroits. Le chignon sur le sommet du crâne est laissé sans engobe. Elle porte une écharpe sur les épaules et la pointe des souliers est visible sous la robe.

Déjà sous les Han des mingqi d’acrobates, de danseurs, de musiciens animent les tombes. Sous les Tang, de nouvelles danses viennent de Perse. La vie de luxe menée à Chang’an, capitale cosmopolite, se reflète dans le mobilier funéraire. A un moment où le bouddhisme est florissant, la présence de nombreux mingqi illustre la persistance des anciennes traditions chinoises dans les coutumes funéraires.

(Violette Fris-Larrouy)

[Cliché Jacques Vieussens]